Turcotour : Istanbul et Turquie

  turquie turchia turkey

Pratique > Sécurité


Conseils de sécurité en Turquie

Extraits du site des conseils aux voyageurs du ministère des affaires étrangères (à consulter pour une actualisation des informations et davantage de précisions).
Mise à jour : 2009.

RECOMMANDATION GENERALE

Il est recommandé aux personnes effectuant un séjour prolongé en Turquie de se signaler auprès de la section consulaire de l'ambassade de France à Ankara ou du consulat général à Istanbul.

-Attentats dans les zones touristiques

Les nombreux attentats qui ont frappé la Turquie depuis novembre 2003 attestent la présence d'un risque terroriste dans ce pays, y compris pour les touristes étrangers. Plusieurs attentats ont visé des stations balnéaires (KUSADASI, 30 avril et 16 juillet 2005, CESME, 10 juillet 2005, ANTALYA, 2 août 2005 et 28 août 2006, MARAMARIS, 27 et 28 août 2006) ou des lieux touristiques (MANAVGAT, 25 juin 2006). Le TAK (Faucons de la liberté du Kurdistan), organisation proche de l'organisation terroriste PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan), a menacé début mars 2007 de reprendre ses attentats en ciblant notamment les touristes. Des attentats au colis piégé déposé dans des lieux publics ont également été commis à Izmir et Istanbul au second semestre 2007. Des incendies criminels de véhicules (haut de gamme) se produisent dans divers quartiers d'Istanbul depuis début décembre 2007.

-Anatolie orientale

Depuis la reprise des activités terroristes du PKK en juin 2004, on observe une augmentation significative des actes de guérilla et des attentats attribués au PKK en Anatolie orientale. Ces attentats visent aussi bien des civils (explosion d'une bombe faisant une dizaine de morts le 12 septembre 2006 à Diyarbakir, 13 personnes assassinées par mitraillage dans un bus le 30 septembre 2007 dans le département de SIRNAK) que des militaires (8 gendarmes tués le 4 juin 2007 à PUMULUR dans le département de TUNCELI, 13 soldats tués le 7 octobre dans le département de SIRNAK, 12 soldats tués le 21 octobre dans le département d'HAKKARI). Il est formellement déconseillé de se rendre dans plusieurs départements d'Anatolie Orientale ; les déplacements de nuit sont à fortiori à proscrire dans tous les départements classés en zone rouge et orange (cf. carte ci-dessous).

Des restrictions à la circulation sont possibles dans les districts frontaliers avec l'Irak - Départements de SIRNAK et d'HAKKARI - ainsi que dans le département d'AGRI, ou l'accès au MONT ARARAT est soumis à l'autorisation préalable des autorités turques. Le passage de la frontière avec l'Irak est difficile, voire dangeureux. La frontière avec l'Arménie est fermée.

Il est vivement conseillé de rester discret et de se conformer strictement aux consignes qui peuvent être données sur place par les policiers ou les gendarmes.

-Drogue

Sur la "route des Balkans", la Turquie est un pays de transit en matière de produits stupéfiants (cannabis, héroïne, cocaïne, amphétamines, etc...). Il est conseillé de n'accepter aucun colis sans en connaître le contenu et, a fortiori, de n'acheter aucun produit "douteux", les peines encourues pouvant être très lourdes. L'usage et la détention de produits stupéfiants sont punissables d'une peine d'emprisonnement d'un à deux ans. Le trafic est punissable de peines allant de six à douze ans. Il existe des circonstances aggravantes (cession aux mineurs, etc.).

-Trafic d'antiquités

L'exportation de biens culturels et d'antiquités est sévèrement réglementée et punie en cas de fraude en Turquie (peines de prison, fortes amendes). La notion d'antiquité est interprétée de façon très large par la loi turque. Pour plus de détails, reportez-vous à la rubrique "Compléments/Législation locale".

-Vols

La prudence est recommandée si on est abordé par des individus qui peuvent avoir des intentions malhonnêtes, lorsqu'ils proposent des boissons ou des aliments pouvant contenir des tranquillisants.

Dans le cas d'utilisation d'une carte de crédit, éviter de se faire établir une facturette par le système du "fer à repasser" car les carbones sont susceptibles d'être réutilisés pour confectionner une fausse facture.

En cas de perte de carte bancaire, faire immédiatement opposition.

-Défaillance d'agences de voyages et de transporteurs

En raison de défaillances de tour-opérateurs, des annulations de vols au retour de Turquie sont régulièrement constatées, notamment l'été. Il est recommandé de se méfier des offres trop bon marché, souvent suspectes.

-Risque sismique

La majeure partie du territoire turc se trouve dans une zone de forte activité sismique. Les tremblements de terre y sont fréquents.

Les recommandations de base sont les suivantes :

A l'intérieur :
- s'éloigner des fenêtres, des murs extérieurs, de tout meuble, tableau, luminaire susceptibles de se renverser;
- s'abriter sous une table solide ou tout meuble résistant ou rester debout sous un encadrement de porte;

A l'extérieur :
- s'efforcer d'atteindre un espace libre, loin des arbres, poteaux électriques, murs ou bâtiments;
- dans la voiture, s'arrêter au bord de la route et attendre à l'intérieur la fin des secousses.

Dans tous les cas, il faut conserver son calme, suivre les instructions données et attendre les secours, si nécessaire. Tout séisme important est suivi d'une série de secousses secondaires.

Si un tremblement de terre se produisait lors d'un séjour touristique, il est recommandé à nos ressortissants de prendre immédiatement contact avec leurs familles ou leurs proches afin de les rassurer sur leur sort ou, le cas échéant, en cas de problème de communication avec l'extérieur, avec les services consulaires de l'Ambassade de France.

Image et carte du pays

Illust:    TURQUIE-15-07-08, 132.4 ko, 427x270

Les déplacements dans la zone rouge sont formellement déconseillés. En zone rouge, les 11 départements suivants: HAKKARI, SIRNAK, SIIRT, VAN, BITLIS, MUS, BATMAN, DIYARBAKIR, BINGOL, ELAZIG, TUNCELI et AGRI.

En zone orange, il est recommandé de faire preuve d'une vigilance et d'une prudence particuliéres. Cela concerne les 8 départements suivants: MARDIN, SANLIURFA, ADIYAMAN, MALATYA,IGDIR, ERZINCAN et GUMUSHANE.

Illust:    Istanbul


Sources : diplomatie.gouv.fr / conseils aux voyageurs, 2008


 

© Turcotour.org 2015
Tous droits réservés, reproduction même partielle non autorisée. Photos, textes, contenus et contenants soumis aux droits d'auteur.
Turquie et Istanbul

Turquie et Istanbul