Turcotour : Istanbul et Turquie

  turquie turchia turkey

Données > Géographie


Géographie de la Turquie

Décalage horaire (par rapport à Paris) : 1 heure de plus en Turquie.

1 - Situation

Présentation générale

La Turquie a une superficie de 779 452 km², dont 97% situés en Asie Mineure et 3% en Europe (partie de la Thrace sud orientale). Ces deux régions sont séparées par la mer de Marmara entre les détroits des Dardanelles et du Bosphore.
Elle compte près de 8000 km de côtes, sur la mer Noire au nord, la mer méditerranéenne de l'Egée à l'ouest, la Méditerranée au sud et la mer de Marmara au nord ouest.
Ses frontières terrestres sont, avec la Grèce et la Bulgarie à l’ouest, avec la Géorgie au nord-est, à l’est avec l’Arménie et l’Iran, au sud-est avec l’Irak, au sud avec la Syrie.

Le plateau anatolien la traverse d’est en ouest sur près de 1500 km, environ 80% du territoire se situe à plus de 500 mètres d'altitude. Les chaînes montagneuses s’élèvent à plus de 3000 mètres avec la chaîne Pontique au nord-est, le Taurus au sud et l’Anatolie orientale où les sommets dépassent 4000 m, dont le mont Ararat de 5165 m.
Le pays compte une dizaine de lacs, dont le lac de Van (1.713 km²) et le Tuz Gölu (1.600 km²).
Les principaux fleuves sont le Kizilirmak (Halys) de 1.355 km, le Sakarya (Sagaris) de 824 km, le Seyhan (Sarus) de 560 km.
Le Tigre et l’Euphrate prennent leur source dans l’Est de la Turquie.

La végétation est de type méditerranéen sur les côtes, boisée dans les montagnes. La steppe occupe la majeure partie du plateau anatolien.

Liaisons avec la France

3000 km environ séparent Ankara de Paris, 2500 km Istanbul de Paris. La durée du vol Paris-Istanbul est de 3h30. Vols réguliers entre Paris Istanbul, vols à escale pour Ankara.
Par bateau, service régulier de : Deniz Yollari (Ferry), Turkish maritime Lines. La durée du voyage est de 3 jours entre Izmir et Venise, environ un par semaine.
Par la route, le voyage peut s'effectuer via l’ex-Yougoslavie (Croatie et Serbie), ou bien en faisant un détour par la Roumanie et la Slovaquie, il est possible de prendre le ferry entre l'Italie et la Grèce puis continuer par la route ou bien prendre le ferry entre la Grèce et la Turquie.

 

2 - Population

Les Turcs venus d'Asie centrale se sont mêlés à partir des 11ème et 13ème siècles aux populations locales. Ils représentent aujourd'hui environ 80% de la population.
La minorité d'origine kurde est importante (entre 10 et 12 millions d'individus). Elle est d’origine indo-européenne, et se trouve implantée majoritairement dans l’Est du pays (env 5 millions) et dans les grandes villes de l'ouest (env 6 millions).
La Turquie comprend aussi une minorité arabe (env 350 000 personnes) dont beaucoup sont installés au sud, une petite minorité arménienne (env 50 000 personnes), juive (env 25 000 personnes) et grecque (env 3 000 personnes).
Beaucoup de turcs ont émigré vers l'Europe. Plus de 3 millions sont installés en Allemagne. Près de 350 000 Turcs vivent en France.

 

3 - Climat

Le climat est très varié : méditerranéen sur les côtes de l’Egée et de la Méditerranée ; océanique, doux et humide sur les côtes de la mer Noire ; continental, sec ou semi-aride, marqué par une forte amplitude thermique sur le plateau anatolien ; et montagnard dans les chaines Pontique, le Taurus et le Nord-Est.

Voir : climat de Turquie

 

4 - Villes principales

Ankara

Ankara est la capitale politique de la Turquie, et avec plus de 4 millions d'habitants la deuxième ville la plus peuplée après Istanbul, dont elle pris le relais de capitale en 1923 lors de la fondation de la république. Elle présente un fort contraste entre la ville ancienne, aux ruelles populaires, et la ville moderne avec ses larges qui fut planifiée en 1928.
Ankara est donc le siège du gouvernement, du Parlement, des grandes administrations et des représentations diplomatiques.
Elle possède également des industries métallurgiques, chimiques et textiles (mohair) et quelques fabriques de tapis, d’articles de cuir, de matériel agricole et des cimenteries.
C'est le centre d'un important marché agricole.
L'activité culturelle s'y accroît avec notamment l'implantation des principaux médias et des théâtres nationaux. Elle compte plusieurs universités, des bibliothèques et des musées – dont le musée archéologique des civilisations anatoliennes.

Istanbul

Istanbul fut fondée en 324 ap. J.-C. par l’empereur romain Constantin Ier, sur le site de l’antique Byzance. Constantinople fut capitale de l’Empire byzantin (395-1453) puis de l’Empire ottoman (1453-1923).
Avec environ 12 millions d'habitants, Istanbul est aujourd’hui la capitale économique, le principal centre industriel, commercial et financier de Turquie.
L'industrie agro-alimentaire bénéficie du dynamisme agricole de la région : coton, fruits, olives, tabac. Ses autres industries principales sont la construction navale, la cimenterie, la verrerie, la métallurgie, la chimie, la construction électrique, le textile et l’industrie du cuir.
Profitant de sa localisation, Istanbul représente le quart de l’activité commerciale du pays notamment grâce à son activité portuaire d’où transite la grande majorité des exportations et des importations turques.
Désignée comme la porte entre l’orient et l’occident, Istanbul est depuis des millénaires un nœud de communication majeur.
En outre, le tourisme lui apporte des devises importantes.
C'est aussi un grand centre universitaire où ses six universités accueillent le tiers des étudiants turcs.

Izmir

L'ancienne Smyrne compte environ 3,3 millions d’habitants.
C'est le deuxième pôle industriel du pays (industrie mécanique, textile, agro-alimentaire, tabac, chimie), un des principaux ports maritimes de la Turquie et un centre universitaire et culturel majeur.

Adana

Située au sud de la Turquie, sa province comprend environ 2 millions d'habitants. Elle profite de la production et du commerce de l'agiculture locale : coton, blé, orge, raisin, agrume, olive et tabac. L'industrie est principalement axée vers le textile, le tannage du cuir et le traitement de la laine.

Bursa

Bursa est un port sur la mer de Marmara au nord-ouest de la Turquie, connue pour ses mosquées d'influences perses, arabes et byzantines. Son industrie vit de la filature de la soie et de l’activité portuaire.

Konya

Au centre de la Turquie, Konya est une ville commerciale de 1,9 million d’habitants, comprenant des industries du tapis et du cuir. C'est un ville sainte pour les musulmans – ancien centre souffi,et siège de l’université de Selçuk.
Sa région est connue pour l’élevage de chevaux et la culture du pavot.


Sources : MFE (diplomatie.gouv.fr), 2008





© Turcotour.org 2015
Tous droits réservés, reproduction même partielle non autorisée. Photos, textes, contenus et contenants soumis aux droits d'auteur.
Turquie et Istanbul

Turquie et Istanbul